Environnement


Polynésie, le corail fait de la résistance

  • dim09Avr
  • ven14Avr

Un film de Franck GRANGETTE (Beau Comme une Image / CNRS Images)

Les coraux occupent une place essentielle au sein de la culture des archipels de la Polynésie car ils sont, pour les Océaniens, à la base de la création du monde et des sociétés humaines. Pourtant, les étoiles de mer mangeuses de corail, les cyclones, l’acidification des océans, les soupes de corail, le développement touristique… sont autant de phénomènes qui ont participé depuis des décennies à la mort du corail en Polynésie française. Parmi les cinq archipels polynésiens, les îles de la Société sont fortement concernées par ces phénomènes destructeurs, ce qui ne veut pas dire que les quatre autres archipels ne le sont pas. La situation des récifs et lagons est jugée « préoccupante » par la communauté scientifique dans les îles très densément peuplées et touristiques de Tahiti, Moorea, Raiatea et Bora Bora. Par endroits la totalité du corail a disparu. La question de savoir où en est la recherche scientifique sur les coraux de Polynésie permet de comprendre les évolutions à venir de la biodiversité marine de cette partie du Pacifique, à l’heure du réchauffement climatique.